12 février 2019 – Conférence-midi : « Chine-Afrique : du partenariat économique au néo-colonialisme »

Lieu et heure :

Mardi le 12 février, de 12h15 à 13h30

Salle Jean-Chapdelaine, 1er étage

Ministère des Relations internationales et de la Francophonie

525, boulevard René-Lévesque Est, Québec

Coût : Gratuit

 

Thème :

La relation entre la Chine et l’Afrique est le plus souvent abordée du point de vue des investissements économiques dans les secteurs considérés clés du point de vue géostratégique : ressources naturelles, infrastructures et transport. Encapsulée dans son offensive économique, la Chine déploie également diverses initiatives de développement, notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la culture. C’est cette dimension de la présence chinoise en Afrique et les réponses qu’elle suscite sur le terrain, une dimension plus négligée par les observateurs et désormais associée au soft-power chinois, que nous allons vous présenter. Initialement perçue comme un partenariat gagnant-gagnant, et relativement appréciée comme telle, cette relation Chine-Afrique de plus en plus associée au néocolonialisme mérite d’être révisée.

Les conférencières


Julie Dénommée : Titulaire d’un doctorat en anthropologie de l’Université de Montréal, Julie Dénommée est chargée de recherches, section Afrique au CERIUM. Spécialiste des industries culturelles ouest-africaines, elle s’est penchée sur la culture populaire et les processus sociaux de la société post-conflit ivoirienne. Elle travaille également en coopération internationale depuis une quinzaine d’années en Afrique de l’Ouest et de l’Est où elle a acquis une expérience dans plusieurs pays de la région en tant que chercheuse et consultante. À travers son expérience autant académique que professionnelle, elle a pu développer une connaissance de première main des dynamiques et transformations en cours dans les sociétés africaines, tout en développant un cadre d’appréhension des processus globaux dans lesquels ils s’insèrent.


Kim Girouard : Titulaire d’un doctorat en cotutelle de l’Université de Montréal et de l’École Normale Supérieure de Lyon, Kim Girouard est spécialiste de l’histoire de la santé, des femmes et du genre dans la Chine moderne. En tant que stagiaire postdoctorale au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal, elle est responsable de la couverture des enjeux qui touchent particulièrement la Chine et, de manière plus générale, l’Asie. Elle enseigne notamment l’histoire de la Chine et du Vietnam, ainsi que les relations interrégionales contemporaines en Asie de l’Est au Département d’histoire et au Centre d’études asiatiques de l’Université de Montréal. Ses recherches actuelles portent sur la médicalisation de la maternité et la féminisation de la profession médicale dans la province méridionale chinoise du Guangdong à l’ère des luttes impérialistes et de la ferveur missionnaire en Asie.

Inscription: formation@mri.gouv.qc.ca

Partagez avec vos contacts










Submit