18 septembre 2012 – Les causes de l’insécurité alimentaire dans les pays en développement et les pistes de solution : le cas de l’Afrique

Lieu et heure :

Le mardi 18 septembre

De 12h15 à 13h30

Salle Jean-Chapedelaine, 1er étage

Ministère des Relations internationales

525, boul. René-Lévesque Est, Québec

Coût : Gratuit pour les membres

Thème

À l’indépendance, la majorité des pays africains ont prôné la stratégie de l’autosuffisance alimentaire centrée sur les disponibilités agricoles nationales et leur développement. De nos jours, cette stratégie a été abandonnée au profit d’une autre basée sur la libéralisation du commerce international des produits agricoles. Au plan politique, la libéralisation s’opère dans un contexte de désengagement de l’État, de décentralisation et de restructuration des services agricoles. Au plan social, l’analphabétisme reste encore très élevé chez les producteurs agricoles, limitant ainsi leur capacité d’accès à l’information. La libéralisation tous azimuts du commerce international des produits agricoles a montré ses limites. La détérioration des conditions alimentaires des populations, l’effritement de l’emploi rural, l’appauvrissement de la paysannerie et des producteurs, l’exode rural constituent de sérieuses menaces pour la stabilité politique et sociale des pays africains. Aussi, le déficit alimentaire d’une grande partie de la population qui n’a pas les moyens d’accès à la nourriture dans les pays africains reste globalement très préoccupant.

Conférencier(ère)

De nationalité malienne, M. Mamadou Goïta est socio-économiste du développement et ingénieur en gestion des systèmes d’éducation et de formation.  Il est actuellement le Directeur exécutif de l’Institut de recherche et de promotion des alternatives en développement (IRPAD/Afrique), basé à Bamako au Mali.

M. Goïta est membre du groupe de coordination régionale de la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (COPAGEN) intervenant en Afrique de l’Ouest.  Il a successivement travaillé pour l’UNICEF au nord du Mali, dans le cadre du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Togo et au Burkina Faso, pour Oxfam Solidarité Belgique (ONG Internationale) comme représentant au Bureau de Ouagadougou et à ACORD, un consortium d’ONG européennes et canadiennes à IRPAD et au ROPPA.  Il est actif dans des mouvements sociaux (FORAM-Forum pour un Autre Mali-, Forum social Ouest africain, Forum social africain, Forum social mondial) et travaille avec des organisations paysannes et leurs réseaux en Afrique de l’Ouest depuis plus d’une vingtaine d’années.  Il a participé à la coordination du Forum social mondial polycentrique à Bamako au Mali en 2006 et du Forum mondial sur la souveraineté alimentaire également à Bamako en 2007.

Partagez avec vos contacts










Submit