29 mai 2013 – L’inclusion financière dans les pays en développement : un élément clé pour la constitution d’un véritable patrimoine local

Lieu et heure :

Le mercredi 29 mai 2013
De 12h15 à 13h30
Salle 4.22, 4
e étage
Ministère des Relations internationales,
Francophonie et Commerce extérieur
525, boulevard René-Lévesque Est

Coût : 5$ / Gratuit pour les membres

Thème

Encore aujourd’hui, 2,5 milliards d’individus demeurent exclus du système financier. Beaucoup reste à faire pour enrayer cette exclusion, qui prive tant d’hommes et de femmes d’une autonomie et d’un pouvoir auxquels ils ont pourtant droit. Pour permettre à ces individus de prendre pleinement leur place dans l’économie et dans le développement de leur communauté, il faut améliorer la portée des services financiers, mais également la diversité de ces services.

C’est à ce double objectif que s’emploie DID de concert avec ses nombreux partenaires dans près de 30 pays en développement ou en émergence. Aujourd’hui DID est un leader mondial dans le secteur de la microfinance qui rejoint près de 9 millions de familles. Au cours de la conférence, l’action de DID sera présentée par des exemples concrets qui viendront démontrer comment l’inclusion financière est un puissant levier de développement et permet la constitution d’un véritable patrimoine local.

Conférencier(ère)

Monsieur Fournier œuvre depuis plus 30 ans dans le domaine du développement international et, de façon plus particulière, dans le développement des organisations coopératives et de microfinance. Outre des mandats long terme au Burkina Faso (trois ans) et au Sénégal (quatre ans), monsieur Fournier a réalisé de nombreuses missions de planification de suivi et d’évaluation de projets dans une vingtaine de pays d’Afrique sub-saharienne, du Maghreb, d’Europe centrale et de l’Est, d’Asie et des Caraïbes. Au cours des dernières années, monsieur Fournier a été particulièrement impliqué dans le suivi de projets d’émergence de réseaux coopératifs d’épargne et de crédit de même que dans la coordination des Programmes régionaux d’intervention de DID en Afrique de l’Ouest. Il a en outre contribué à l’élaboration de réglementation sur les mutuelles d’épargne et de crédit, de programmes de formation stratifiée selon la clientèle et l’élaboration de mécanismes de contrôle et de ratios prudentiels. Travaillant à DID depuis 23 ans, il est aujourd’hui directeur Affaires institutionnelles et Communications et adjoint à la Direction générale.

Partagez avec vos contacts










Submit